Restez informé par e-mail

dimanche 9 septembre 2012

La Grèce frissonne, mais ne bouge plus


Greece shudders, but has stopped moving

Hier, c'était à Thessalonique que les choses se passaient, et j'étais à Athènes.
Qu'importe, cela ne m'a pas empêché de passer du côté de la place Syntagma (la place du parlement) et de faire quelques photos.



J'ai assisté à des manifestations pacifiques et bon enfant.

En début d'après-midi, ce sont les retraités qui ont ouvert la marche.




Il ne faut pas oublier que les pensions ont été sévèrement touchées dans le pays. Beaucoup de retraités ont dû se réfugier chez leurs enfants ou ont fini à la rue parce qu'ils ne pouvaient plus payer leur loyer.










Ensuite, les cortèges se sont succédé pendant une bonne heure, avant de se disperser dans la ville.

Bref, la seule information remarquable que j'ai trouvée hier, ce n'est pas dans la rue que je l'ai trouvée, mais dans la presse.
Merkel voudrait empêcher la Grèce de sortir de l'euro

Autrement dit, on met le maximum de pression sur les Grecs, mais on fait en sorte que rien ne change.
J'ai fait état de cette situation, depuis déjà plus d'un mois :
"De catastrophes incommensurables en sommets de la dernière chance, d’ajustements structurels en relances attendues de la croissance, de mesures de bon sens en coupes drastiques dans les budgets, la Grèce subit la dictature de cette reine rouge qui lui demande de faire toujours plus d’efforts afin que rien ne change."
et je constate avec regrets que je ne me suis pas trompé.

Depuis les dernières élections législatives, le 6 juin, la Grèce n'a plus d'autres choix que d'obéir à la troïka qu'elle a placée au pouvoir par l'intermédiaire du gouvernement de coalition. Cette dernière fera en sorte que la situation ne bénéficie qu'au monde de la finance. En attendant, on va attendre que les Grecs soient un tout petit peu plus résignés pour faire passer la semaine de travail à six jours.



Greece shudders, but has stopped moving


Yesterday things were in Thessaloniki, and I was in Athens.
Whatever, it did not stop me from moving towards Syntagma Square (Parliament Square) and take a few pictures.




I saw peaceful and friendly demonstrations there.

In the early afternoon, retirees were passing first.




Do not forget that pensions have been severely affected in the country. Many retirees had to take refuge with their children or ended up in the street because they could not pay their rent.









Then processions have succeeded for a good hour, before dispersing in the city.

Actually, the only remarkable information I found yesterday wasn't from from the field but from the press.


In other words, we put the maximum pressure on the Greeks, but we made ​​sure that nothing changes.
I reported this situation for more than a month now:

and sadly, I note that I was not mistaken.

Since the last legislative elections, on the 6th of June, Greece has no choice but to obey the troika that has been placed in power through the coalition government. The latter will ensure that the situation pleases the financial world only. In the meantime, they'll wait until the Greeks are a little more resigned to spread the working week to six days.

4 commentaires:

  1. Merci Cédric ,très bon article.Cela nous donne une idée de ce que sera la France dans un futur proche.Je me demande combien de personnes en sont conscientes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j'aime votre blog, mais je crois qu'il y a une erreur :
      "Beaucoup de retraités ont dû se réfugier chez leurs parents"
      Je pense que vous vouliez dire : chez leurs enfants. Leurs parents ne sont certainement plus.
      Enfin, je me trompe peut etre. Merci

      Supprimer
  2. Bonjour Cedric,

    lis ça, cela me semble intéressant également: http://justice.skynetblogs.be/archive/2012/06/24/grece-comme-une-odeur-de-petrole.html

    Continuer a fond dans ces mesures alors que l on voit qu il n y a pas et ne peut y avoir de résultat positif pour la Grèce cache bien quelque chose...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    En effet, c'est une erreur, et c'est corrigé :)

    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer